Démarrer

Aperçu

Cette section présente comment exécuter rapidement le conteneur WorkflowGen avec une architecture minimale sur Kubernetes.

Il existe des limitations connues lors de l'utilisation de l'isolation Hyper-V avec le conteneur WorkflowGen dans les versions 7.19.x et antérieures de WorkflowGen. Il est recommandé d'utiliser exclusivement l'isolation de processus. Cette limitation ne s'applique plus à partir de la version 7.20.0 de WorkflowGen.

Kubernetes avec AKS

Cet exemple est conçu pour Azure Kubernetes Service (AKS). Pour commencer avec AKS, voir l'article Microsoft Créer un conteneur Windows Server sur un cluster Azure Kubernetes Service (AKS) à l’aide d’Azure CLI.

Aperçu de l'architecture

À la fin de cette section, vous aurez cette configuration de cluster :

Vue des ressources Azure
Vue des objets Kubernetes

Chaque conteneur du cluster aura accès à la configuration et aux secrets à l'intérieur de leurs espaces de noms. Plusieurs services Azure seront déployés par Azure Kubernetes Service. Cela ne nécessite aucune étape manuelle autre que l'interaction avec Kubernetes lui-même. L'équilibreur de charge que le service créera répartira les demandes entre les répliques de serveur WorkflowGen.

Prérequis

Notez également que vous ne devez pas créer d'autres ressources dans Azure en dehors du cluster et ses nœuds. Toutes les ressources requises pour les conteneurs seront créées automatiquement par Kubernetes. AKS est une plateforme entièrement gérée.

Ajoutez un PersistentVolumeClaim pour le stockage partagé

Maintenant, vous devez ajouter une revendication qui représente le volume de données WorkflowGen qui sera utilisé par votre déploiement. Pour ce faire, appliquez le YAML suivant à votre cluster :

apiVersion: v1
kind: PersistentVolumeClaim
metadata:
name: wfgdata-pvc
spec:
accessModes:
- ReadWriteMany
storageClassName: azurefile
resources:
requests:
storage: 50Gi

Ensuite, appliquez-le au cluster à l'aide de la commande suivante :

kubectl apply -c .\wfgdata-pvc.yml

Ajoutez votre fichier de licence WorkflowGen au cluster

Kubernetes vous permet de gérer les secrets et les configurations sous forme de fichiers à l'intérieur du cluster et de les injecter dans des pods. Dans ce cas, vous ajouterez votre fichier de licence en tant que secret et l'injecterez plus tard au module WorkflowGen. Pour ajouter votre licence au cluster, exécutez la commande suivante :

kubectl create secret generic wfgen-license-secret --from-file C:\Path\To\WorkflowGen.lic

Ajoutez des ConfigMap pour les services

Comme mentionné précédemment, il existe un mécanisme dans Kubernetes qui vous permet de gérer les configurations de vos conteneurs. Ici, vous allez en créer un pour WorkflowGen et un autre pour la base de données :

apiVersion: v1
kind: ConfigMap
metadata:
name: wfgen-config
data:
WFGEN_APP_SETTING_ApplicationUrl: http://10.0.1.1/wfgen
WFGEN_DATABASE_CONNECTION_STRING_FILE: C:\secrets\WFGEN_DATABASE_CONNECTION_STRING
WFGEN_APP_SETTING_ApplicationSerialNumber_FILE: C:\secrets\ApplicationSerialNumber
WFGEN_APP_SETTING_ApplicationSecurityPasswordSymmetricEncryptionKey_FILE: C:\secrets\ApplicationSecurityPasswordSymmetricEncryptionKey
WFGEN_MACHINE_KEY_DECRYPTION_KEY_FILE: C:\secrets\WFGEN_MACHINE_KEY_DECRYPTION_KEY
WFGEN_MACHINE_KEY_VALIDATION_KEY_FILE: C:\secrets\WFGEN_MACHINE_KEY_VALIDATION_KEY
---
apiVersion: v1
kind: ConfigMap
metadata:
name: database-config
data:
ACCEPT_EULA: 'Y'
SA_PASSWORD_FILE: /mnt/secrets/SA_PASSWORD
WFGEN_DATABASE_USER_USERNAME_FILE: /mnt/secrets/WFGEN_DATABASE_USER_USERNAME
WFGEN_DATABASE_USER_PASSWORD_FILE: /mnt/secrets/WFGEN_DATABASE_USER_PASSWORD
WFGEN_ADMIN_PASSWORD_FILE: /mnt/secrets/WFGEN_ADMIN_PASSWORD

La valeur WFGEN_APP_SETTING_ApplicationUrl sera remplacée par l'adresse IP de l'équilibreur de charge après la création des services WorkflowGen. Par conséquent, peu importe pour l'instant ce qui y est mis car il sera modifié plus tard dans cet exemple.

N'oubliez pas d'appliquer cette configuration :

kubectl apply -f .\config.yml

Ajoutez des secrets pour les services

Kubernetes gère également des secrets pour vous. Ils sont stockés en toute sécurité et ne sont remis aux conteneurs que sous forme de fichiers.

Vous avez besoin d'une clé de cryptage pour mettre comme secret :

[guid]::NewGuid().ToString('N')
# fda7a6a81db2428b8885bd1210522755

Avant de créer les secrets, vous devez les encoder en base64 :

using namespace System.Text
function ConvertTo-Base64String {
[CmdletBinding()]
[OutputType([string])]
param (
[Parameter(Mandatory=$true,ValueFromPipeline=$true)]
[ValidateNotNullOrEmpty()]
[string]$Value
)
process {
return [Convert]::ToBase64String([Encoding]::UTF8.GetBytes($Value))
}
}
# Database containers
"strong(!)Pass" | ConvertTo-Base64String # c3Ryb25nKCEpUGFzcw==
"WFGEN_USER" | ConvertTo-Base64String # V0ZHRU5fVVNFUg==
# WorkflowGen containers
"<YOUR_WFG_LIC_KEY>" | ConvertTo-Base64String # PFlPVVJfV0ZHX0xJQ19LRVk+
"<YOU_NEW_GUID>" | ConvertTo-Base64String # PFlPVV9ORVdfR1VJRD4=
"Server=database-0.database.default.svc.cluster.local,1433;Database=WFGEN;User ID=WFGEN_USER;Password=strong(!)Pass;" `
| ConvertTo-Base64String # V0ZHRU5fREFUQUJBU0VfQ09OTkVDVElPTl9TVFJJTkc9RGF0YSBTb3VyY2U9ZGF0YWJhc2UsMTQzMztOZXR3b3JrIExpYnJhcnk9REJNU1NPQ047SW5pdGlhbCBDYXRhbG9nPVdGR0VOO1VzZXIgSUQ9V0ZHRU5fVVNFUjtQYXNzd29yZD1zdHJvbmcoISlQYXNzOw==
"39B3AE9CCCF94AA47D795EC84F7CCB7928F5D59BE2EB2BBA4FE2AC0B3C8D0C85" | ConvertTo-Base64String # MzlCM0FFOUNDQ0Y5NEFBNDdENzk1RUM4NEY3Q0NCNzkyOEY1RDU5QkUyRUIyQkJBNEZFMkFDMEIzQzhEMEM4NQ==
"82F6247A5DBF8666FB60B8EFE6483360436F0EC426CC0351A9569C607B46C1FAD6497406DD8B0B519DD83CAA6764904C89999D742638ECE756E7C0B8799B45E9" `
| ConvertTo-Base64String # ODJGNjI0N0E1REJGODY2NkZCNjBCOEVGRTY0ODMzNjA0MzZGMEVDNDI2Q0MwMzUxQTk1NjlDNjA3QjQ2QzFGQUQ2NDk3NDA2REQ4QjBCNTE5REQ4M0NBQTY3NjQ5MDRDODk5OTlENzQyNjM4RUNFNzU2RTdDMEI4Nzk5QjQ1RTk=

Remplacez <YOUR_WFG_LIC_KEY> par votre clé de licence WorkflowGen et remplacez <YOUR_NEW_GUID> par le GUID que vous avez généré.

Ces valeurs encodées iront dans la déclaration des secrets. Pour créer les secrets requis pour les services, appliquez le code YAML suivant :

apiVersion: v1
kind: Secret
metadata:
name: database-sec
type: Opaque
data:
SA_PASSWORD: c3Ryb25nKCEpUGFzcw==
WFGEN_DATABASE_USER_PASSWORD: c3Ryb25nKCEpUGFzcw==
WFGEN_ADMIN_PASSWORD: c3Ryb25nKCEpUGFzcw==
WFGEN_DATABASE_USER_USERNAME: V0ZHRU5fVVNFUg==
---
apiVersion: v1
kind: Secret
metadata:
name: wfgen-sec
type: Opaque
data:
ApplicationSerialNumber: <YOUR_WFG_LIC_KEY_BASE64>
ApplicationSecurityPasswordSymmetricEncryptionKey: <YOUR_NEW_GUID_BASE64>
WFGEN_DATABASE_CONNECTION_STRING: V0ZHRU5fREFUQUJBU0VfQ09OTkVDVElPTl9TVFJJTkc9RGF0YSBTb3VyY2U9ZGF0YWJhc2UsMTQzMztOZXR3b3JrIExpYnJhcnk9REJNU1NPQ047SW5pdGlhbCBDYXRhbG9nPVdGR0VOO1VzZXIgSUQ9V0ZHRU5fVVNFUjtQYXNzd29yZD1zdHJvbmcoISlQYXNzOw==
WFGEN_MACHINE_KEY_DECRYPTION_KEY: MzlCM0FFOUNDQ0Y5NEFBNDdENzk1RUM4NEY3Q0NCNzkyOEY1RDU5QkUyRUIyQkJBNEZFMkFDMEIzQzhEMEM4NQ==
WFGEN_MACHINE_KEY_VALIDATION_KEY: ODJGNjI0N0E1REJGODY2NkZCNjBCOEVGRTY0ODMzNjA0MzZGMEVDNDI2Q0MwMzUxQTk1NjlDNjA3QjQ2QzFGQUQ2NDk3NDA2REQ4QjBCNTE5REQ4M0NBQTY3NjQ5MDRDODk5OTlENzQyNjM4RUNFNzU2RTdDMEI4Nzk5QjQ1RTk=

Remplacez YOUR_WFG_LIC_KEY_BASE64> par la valeur générée à l'étape précédente pour la clé de licence WorkflowGen et remplacez <YOUR_NEW_GUID_BASE64> par la valeur générée à l'étape précédente pour le nouveau GUID.

N'oubliez pas d'appliquer ceci :

kubectl apply -f secrets.yml

Déployez les conteneurs

Vous êtes maintenant prêt à déployer les services. Vous allez créer deux objets Deployment et un objet ReplicaSet. Le déploiement créera des ReplicaSet pour tous les services avec différentes configurations. Ces déploiements peuvent ensuite être configurés pour évoluer automatiquement avec l'utilisation des pods. Le ReplicaSet fournira les services nécessaires au conteneur de base de données afin de fonctionner correctement et d'éviter les pertes de données. N'oubliez pas qu'il ne doit y avoir qu'une seule instance de chaque service Windows WorkflowGen en cours d'exécution à tout moment. Ce modèle de conteneur est appelé Singleton.

Base de données

Cette configuration déploiera la base de données StatefulSet avec un service en mode sans affichage (« headless service »). Cet objet créera également une revendication de volume persistante basée sur le modèle fourni dans la déclaration.

apiVersion: v1
kind: Service
metadata:
name: database
spec:
type: ClusterIP
clusterIP: None
ports:
- port: 1433
targetPort: mssql
protocol: TCP
name: mssql
selector:
app.kubernetes.io/name: workflowgen
app.kubernetes.io/component: database
---
apiVersion: apps/v1
kind: StatefulSet
metadata:
name: database
spec:
replicas: 1
serviceName: database
selector:
matchLabels:
app.kubernetes.io/name: workflowgen
app.kubernetes.io/component: database
template:
metadata:
labels:
app.kubernetes.io/name: workflowgen
app.kubernetes.io/component: database
spec:
terminationGracePeriodSeconds: 10
nodeSelector:
kubernetes.io/os: linux
containers:
- name: database
image: advantys/workflowgen-sql:7.18.3-ubuntu-18.04
imagePullPolicy: Always
securityContext:
runAsUser: 0
runAsGroup: 0
resources:
requests:
memory: "1Gi"
cpu: "500m"
limits:
memory: "2Gi"
cpu: "1"
envFrom:
- configMapRef:
name: database-config
ports:
- name: mssql
containerPort: 1433
livenessProbe:
initialDelaySeconds: 30
timeoutSeconds: 5
exec:
command:
- pwsh
- -NoLogo
- -NoProfiles
- /usr/local/bin/healthcheck.ps1
readinessProbe:
initialDelaySeconds: 20
timeoutSeconds: 5
exec:
command:
- pwsh
- -NoLogo
- -NoProfiles
- /usr/local/bin/healthcheck.ps1
volumeMounts:
- mountPath: /var/opt/mssql
name: sqldata
- mountPath: /mnt/secrets
readOnly: true
name: secrets
volumes:
- name: secrets
secret:
secretName: database-sec
volumeClaimTemplates:
- metadata:
name: sqldata
spec:
accessModes:
- ReadWriteOnce
storageClassName: default
resources:
requests:
storage: 100Gi

Appliquez d'abord la base de données :

kubectl apply -f database.yml

Applications Web WorkflowGen

apiVersion: apps/v1
kind: Deployment
metadata:
name: wfgen-webapps
spec:
replicas: 3
strategy:
type: Recreate
selector:
matchLabels:
app.kubernetes.io/name: workflowgen
app.kubernetes.io/component: webapps
template:
metadata:
labels:
app.kubernetes.io/name: workflowgen
app.kubernetes.io/component: webapps
spec:
nodeSelector:
kubernetes.io/os: windows
containers:
- name: wfgen
image: advantys/workflowgen:7.18.3-win-ltsc2019
imagePullPolicy: Always
resources:
requests:
memory: "2Gi"
cpu: "1"
limits:
memory: "2Gi"
cpu: "1"
ports:
- name: http
containerPort: 80
protocol: TCP
envFrom:
- configMapRef:
name: wfgen-config
env:
- name: WFGEN_START_SERVICE
value: webapps
livenessProbe:
periodSeconds: 30
timeoutSeconds: 5
initialDelaySeconds: 60
exec:
command:
- powershell
- C:\healthcheck.ps1
livenessProbe:
timeoutSeconds: 5
initialDelaySeconds: 60
exec:
command:
- powershell
- -Command
- if (Test-Path "C:\iislog\W3SVC\*log") { return 0 } else { return 1 }
volumeMounts:
- mountPath: C:\wfgen\data
name: wfgdata
- mountPath: C:\wfgen\licenses
readOnly: true
name: licenses
- mountPath: C:\secrets
readOnly: true
name: secrets
volumes:
- name: wfgdata
persistentVolumeClaim:
claimName: wfgdata-pvc
- name: licenses
secret:
secretName: wfgen-license-secret
items:
# The following must match the name of the license item in
# the license secret, e.g. the name of the license file
- key: WorkflowGen.lic
path: WorkflowGen.lic
- name: secrets
secret:
secretName: wfgen-sec

Appliquez ce contrôleur de réplication :

kubectl apply -f wfgen-webapps.yml

Déploiement des services Windows

apiVersion: apps/v1
kind: Deployment
metadata:
name: wfgen-winservices
spec:
replicas: 1 # Singleton pattern
strategy:
type: Recreate
selector:
matchLabels:
app.kubernetes.io/name: workflowgen
app.kubernetes.io/component: winservices
template:
metadata:
labels:
app.kubernetes.io/name: workflowgen
app.kubernetes.io/component: winservices
spec:
nodeSelector:
kubernetes.io/os: windows
containers:
- name: wfgen-dir-sync
image: advantys/workflowgen:7.18.3-win-ltsc2019
resources:
requests:
memory: "1Gi"
cpu: "500m"
limits:
memory: "1Gi"
cpu: "750m"
envFrom:
- configMapRef:
name: wfgen-config
env:
- name: WFGEN_START_SERVICE
value: dir_sync
livenessProbe:
periodSeconds: 30
timeoutSeconds: 5
initialDelaySeconds: 60
exec:
command:
- powershell
- C:\healthcheck.ps1
volumeMounts:
- mountPath: C:\wfgen\data
name: wfgdata
- mountPath: C:\wfgen\licenses
readOnly: true
name: licenses
- mountPath: C:\secrets
readOnly: true
name: secrets
- name: wfgen-engine
image: advantys/workflowgen:7.18.3-win-ltsc2019
resources:
requests:
memory: "1Gi"
cpu: "500m"
limits:
memory: "1Gi"
cpu: "750m"
envFrom:
- configMapRef:
name: wfgen-config
env:
- name: WFGEN_START_SERVICE
value: engine
livenessProbe:
periodSeconds: 30
timeoutSeconds: 5
initialDelaySeconds: 60
exec:
command:
- powershell
- C:\healthcheck.ps1
volumeMounts:
- mountPath: C:\wfgen\data
name: wfgdata
- mountPath: C:\wfgen\licenses
readOnly: true
name: licenses
- mountPath: C:\secrets
readOnly: true
name: secrets
volumes:
- name: wfgdata
persistentVolumeClaim:
claimName: wfgdata-pvc
- name: licenses
secret:
secretName: fgen-license-secret
items:
# The following must match the name of the license item in
# the license secret, e.g. the name of the license file
- key: WorkflowGen.lic
path: WorkflowGen.lic
- name: secrets
secret:
secretName: wfgen-sec

Appliquez les services Windows :

kubectl apply -f wfgen-win-services.yml

Ajoutez un équilibreur de charge

Maintenant, vous devez ajouter un équilibreur de charge public pour envoyer des demandes à vos pods. Pour ce faire, exécutez la commande suivante :

kubectl expose deployment wfgen-webapps --type=LoadBalancer --name=wfgen-service

Vous devez maintenant attendre que l'IP soit approvisionné. Exécutez périodiquement la commande suivante jusqu'à obtenir l'adresse IP publique de l'équilibreur de charge :

kubectl get services wfgen-service

Une fois que la valeur de EXTERNAL-IP est provisionnée, copiez-la et modifiez la configuration de WorkflowGen pour modifier la valeur WFGEN_APP_SETTING_ApplicationUrl :

# wfgen-config.yml
apiVersion: v1
kind: ConfigMap
metadata:
name: wfgen-config
data:
WFGEN_APP_SETTING_ApplicationUrl: 'http://<EXTERNAL_IP>/wfgen'
WFGEN_DATABASE_CONNECTION_STRING_FILE: C:\secrets\WFGEN_DATABASE_CONNECTION_STRING
WFGEN_APP_SETTING_ApplicationSerialNumber_FILE: C:\secrets\ApplicationSerialNumber
WFGEN_APP_SETTING_ApplicationSecurityPasswordSymmetricEncryptionKey_FILE: C:\secrets\ApplicationSecurityPasswordSymmetricEncryptionKey
WFGEN_MACHINE_KEY_DECRYPTION_KEY_FILE: C:\secrets\WFGEN_MACHINE_KEY_DECRYPTION_KEY
WFGEN_MACHINE_KEY_VALIDATION_KEY_FILE: C:\secrets\WFGEN_MACHINE_KEY_VALIDATION_KEY

Remplacez <EXTERNAL_IP> par la valeur de EXTERNAL-IP que vous avez.

Appliquez-le :

kubectl apply -f wfgen-config.yml

Ensuite, redémarrez tous les pods du déploiement WorkflowGen pour leur appliquer les modifications. Vous devez également le faire pour les services Windows. Pour ce faire, exécutez les commandes suivantes :

kubctl scale deployment wfgen-webapps --replicas 0 -n wfgen-service
kubctl scale deployment wfgen-winservices --replicas 0 -n wfgen-service
# Wait until the scaling is done and then scale up
kubctl scale deployment wfgen-webapps --replicas 3 -n wfgen-service
kubctl scale deployment wfgen-winservices --replicas 1 -n wfgen-service

Vous devriez maintenant avoir un WorkflowGen fonctionnel avec un équilibreur de charge et une base de données.

Kubernetes avec AKS utilisant Helm

Helm est un outil de type gestionnaire de packages pour Kubernetes. Il gère le partage, le déploiement, les mises à jour et les restaurations des logiciels développés pour Kubernetes. En fonction des valeurs fournies, Helm génère des fichiers de définition pour le cluster avec le moteur de modèle à partir du langage de programmation Go. Pour chaque version, WorkflowGen produit désormais une carte que vous pouvez utiliser avec votre cluster. Pour obtenir les dernières corrections de bogues et fonctionnalités de la carte, assurez-vous de toujours choisir la carte publiée avec la dernière mise à jour de WorkflowGen.

Aperçu de l'architecture

À la fin de cette section, vous aurez cette configuration de cluster :

Vue des ressources Azure
Vue des objets Kubernetes

Chaque conteneur du cluster aura accès à la configuration et aux secrets à l'intérieur de leurs espaces de noms. Plusieurs services Azure seront déployés par Azure Kubernetes Service. Cela ne nécessite aucune étape manuelle autre que l'interaction avec Kubernetes lui-même. L'équilibreur de charge que le service créera répartira les demandes entre les répliques de serveur WorkflowGen.

Prérequis

Notez également que vous ne devez pas créer d'autres ressources dans Azure en dehors du cluster et ses nœuds. Toutes les ressources requises pour les conteneurs seront créées automatiquement par Kubernetes. AKS est une plateforme entièrement gérée.

Créez la clé de chiffrement symétrique

Cette valeur doit être générée par vous. Un GUID simple suffira car il a une entropie suffisante pour ne pas être deviné :

[guid]::NewGuid().ToString('N')
# fda7a6a81db2428b8885bd1210522755

Ajoutez votre fichier de licence WorkflowGen au cluster

Kubernetes vous permet de gérer les secrets et les configurations sous forme de fichiers à l'intérieur du cluster et de les injecter dans des pods. Dans ce cas, vous ajouterez votre fichier de licence en tant que secret et l'injecterez plus tard au module WorkflowGen. Pour ajouter votre licence au cluster, exécutez la commande suivante :

kubectl create secret generic wfgen-license-secret --from-file C:\Path\To\WorkflowGen.lic

Créez un fichier avec vos valeurs pour la carte

Afin de générer les modèles adaptés à vos attentes de configuration, vous devez fournir certaines valeurs à la commande helm lorsque vous installez ou mettez à jour une version. Vous pouvez spécifier ces valeurs à l'aide de l'interface de ligne de commande ou avec un fichier. Dans le cas d'une nouvelle installation, ce sera plus facile avec un fichier. Voici les valeurs dont vous aurez besoin :

replicaCount: 3
workflowgen:
resources:
limits:
cpu: '1'
memory: 2Gi
requests:
cpu: '1'
memory: 2Gi
config:
WFGEN_APP_SETTING_ApplicationUrl: http://10.0.1.1/wfgen
WFGEN_DATABASE_CONNECTION_STRING_FILE: C:\secrets\WFGEN_DATABASE_CONNECTION_STRING
WFGEN_APP_SETTING_ApplicationSerialNumber_FILE: C:\secrets\ApplicationSerialNumber
WFGEN_APP_SETTING_ApplicationSecurityPasswordSymmetricEncryptionKey_FILE: C:\secrets\ApplicationSecurityPasswordSymmetricEncryptionKey
WFGEN_MACHINE_KEY_DECRYPTION_KEY_FILE: C:\secrets\WFGEN_MACHINE_KEY_DECRYPTION_KEY
WFGEN_MACHINE_KEY_VALIDATION_KEY_FILE: C:\secrets\WFGEN_MACHINE_KEY_VALIDATION_KEY
secret:
ApplicationSerialNumber: <YOUR_WFG_LIC_KEY>
ApplicationSecurityPasswordSymmetricEncryptionKey: <YOUR_NEW_GUID>
WFGEN_DATABASE_CONNECTION_STRING: 'Server=wfgen-database-0.wfgen-database.default.svc.cluster.local,1433;Database=WFGEN;User ID=WFGEN_USER;Password=strong(!)Pass;'
WFGEN_MACHINE_KEY_DECRYPTION_KEY: '39B3AE9CCCF94AA47D795EC84F7CCB7928F5D59BE2EB2BBA4FE2AC0B3C8D0C85'
WFGEN_MACHINE_KEY_VALIDATION_KEY: '82F6247A5DBF8666FB60B8EFE6483360436F0EC426CC0351A9569C607B46C1FAD6497406DD8B0B519DD83CAA6764904C89999D742638ECE756E7C0B8799B45E9'
license:
secretName: wfgen-license-secret
items:
- key: WorkflowGen.lic
path: WorkflowGen.lic
dataPvcSpec:
accessModes:
- ReadWriteMany
storageClassName: azurefile
resources:
requests:
storage: 50Gi
service:
type: LoadBalancer
winServices:
dirSync:
resources:
limits:
cpu: '1'
memory: 1Gi
requests:
cpu: '500M'
memory: 1Gi
engine:
resources:
limits:
cpu: '1'
memory: 1Gi
requests:
cpu: '500M'
memory: 1Gi
database:
fullnameOverride: wfgen-database
nodeSelector:
kubernetes.io/os: linux
securityContext:
runAsUser: 0
runAsGroup: 0
resources:
limits:
cpu: '1'
memory: 2Gi
requests:
cpu: '500m'
memory: 1Gi
config:
ACCEPT_EULA: 'Y'
SA_PASSWORD_FILE: /mnt/secrets/SA_PASSWORD
WFGEN_DATABASE_USER_USERNAME_FILE: /mnt/secrets/WFGEN_DATABASE_USER_USERNAME
WFGEN_DATABASE_USER_PASSWORD_FILE: /mnt/secrets/WFGEN_DATABASE_USER_PASSWORD
WFGEN_ADMIN_PASSWORD_FILE: /mnt/secrets/WFGEN_ADMIN_PASSWORD
secret:
SA_PASSWORD: 'strong(!)Pass'
WFGEN_DATABASE_USER_PASSWORD: 'strong(!)Pass'
WFGEN_ADMIN_PASSWORD: 'strong(!)Pass'
WFGEN_DATABASE_USER_USERNAME: WFGEN_USER
volumeClaimTemplateSpec:
accessModes:
- ReadWriteOnce
storageClassName: default
resources:
requests:
storage: 100Gi
ingress:
enabled: false

Remplacez <YOUR_WFG_LIC_KEY> par votre clé de licence WorkflowGen et remplacez <YOUR_NEW_GUID> par le GUID que vous avez généré.

Vous pouvez enregistrer ce fichier sous values.yaml. Le nom n'est pas important.

Installez la carte WorkflowGen

Vous devez maintenant installer la carte avec ces valeurs. Pour ce faire, exécutez la commande suivante :

helm install -f .\values.yaml wfg https://github.com/advantys/workflowgen-releases/releases/download/7.18.3/workflowgen-0.0.3.tgz

Helm va générer des fichiers de déploiement Kubernetes pour vous et les installer sur le cluster.

Mettez à jour l'URL de l'application

Cette configuration créera un équilibreur de charge devant les conteneurs WorkflowGen. Vous devrez l'attendre pour obtenir une adresse IP publique. Exécutez périodiquement la commande suivante jusqu'à obtenir l'adresse IP publique de l'équilibreur de charge :

kubectl get services wfgen-service

Une fois la valeur de EXTERNAL-IP approvisionnée, copiez-la et modifiez la configuration de WorkflowGen pour modifier la valeur WFGEN_APP_SETTING_ApplicationUrl. Pour ce faire, vous devez d'abord obtenir le nom du ConfigMap associé au déploiement de WorkflowGen. La commande suivante vous donnera tous les objets ConfigMap dans l'espace de noms par défaut :

kubectl get configmap

Copiez le nom de WorkflowGen ConfigMap et remplacez <WFG_CONFIG_MAP> par la valeur dans la commande suivante :

kubectl edit configmap "<WFGEN_CONFIG_MAP>"

Cela fera apparaître un éditeur afin que vous puissiez remplacer la valeur WFGEN_APP_SETTING_ApplicationUrl par l'adresse IP correcte du service d'équilibrage de charge. Enregistrez le fichier et quittez l'éditeur. Pour appliquer les modifications apportées à l'objet ConfigMap, redémarrez tous les pods du déploiement WorkflowGen. Vous devez également le faire pour les services Windows. Obtenez le nom des déploiements avec la commande suivante :

kubectl get deployment

Remplacez <WEB_APPS_DEPLOYMENT_NAME> et <WIN_SERVICES_DEPLOYMENT_NAME> dans le script suivant par les noms de déploiement corrects pour redémarrer tous les conteneurs :

kubctl scale deployment "<WEB_APPS_DEPLOYMENT_NAME>" --replicas 0 -n wfgen-service
kubctl scale deployment "<WIN_SERVICES_DEPLOYMENT NAME>" --replicas 0 -n wfgen-service
# Wait until the scaling is done and then scale up
kubctl scale deployment "<WEB_APPS_DEPLOYMENT_NAME>" --replicas 3 -n wfgen-service
kubctl scale deployment "<WIN_SERVICES_DEPLOYMENT NAME>" --replicas 1 -n wfgen-service

Vous devriez maintenant avoir un WorkflowGen fonctionnel avec un équilibreur de charge et une base de données.