Configuration

Préparation Installation PowerShell de WorkflowGen Résolution des problèmes Installation manuelle de WorkflowGen Configuration des droits d’accès aux fichiers Webhooks entrants et GraphQL Services Windows WorkflowGen Activation de la licence Tests Paramétrages supplémentaires

Préparation

Généralités

Vous devez être administrateur du serveur Web. Nous recommandons d'utiliser un compte administrateur local. Vous devez connaître :

  • Le chemin (destination) sur le serveur Web où sera installée l'application Web WorkflowGen

  • Le chemin (destination) sur le serveur Web où seront installés les services Windows de WorkflowGen

  • L'URL du serveur Web où sera installé WorkflowGen

  • Base de données du serveur MS SQL :

    • Le nom du serveur MS SQL

    • Les justificatifs d'identité du compte AS

    • Le chemin vers les fichiers de données du serveur SQL sur l'ordinateur où réside le serveur SQL

    Note : L'outil SQL Server Management Studio sera requis si vous créez la base de données à l'aide des scripts de création SQL (*.sql) dans la procédure d'installation manuelle.

  • Base de données Oracle :

    • Un nom de source de données Oracle existante

    • Les justificatifs d'identité du compte utilisateur de la base de données qui possède une permission de création sur l'instance Oracle spécifiée (référez-vous à la section suivante pour les paramètres d'installation de la base de données Oracle)

  • Le nom ou l'adresse IP de la passerelle SMTP (nous recommandons d'utiliser la passerelle SMTP IIS; voir la section Utilisation de la passerelle SMTP IIS)

  • L'adresse email de l'expéditeur par défaut pour les notifications

  • La méthode d'authentification que vous désirez utiliser pour l'application Web de WorkflowGen

Installation sur la base de données

WorkflowGen et Oracle 10g sur le même serveur

  • National et Database Character Sets sont à UTF-8

  • Oracle Database 10g Release 2 (10.2.0.3/10.2.0.4) Standard

WorkflowGen et Oracle 10g sur des serveurs différents

  • National et Database Character Sets sont à UTF-8

  • Serveur Oracle : Oracle Database 10g Release 2 (10.2.0.3/10.2.0.4) Standard

  • Serveur WorkflowGen : Oracle Database 10g Client Release 2 (10.2.0.3)

WorkflowGen et Oracle 11g sur le même serveur

  • National et Database Character Sets sont à UTF-8

  • Oracle Database 11g Release 1 (11.1.0.6.0) Enterprise et l’application Client installée

WorkflowGen et Oracle 11g sur des serveurs différents

  • National et Database Character Sets sont à UTF-8

  • Serveur Oracle : Oracle Database 11g Release 1 (11.1.0.6.0) Enterprise

  • Serveur WorkflowGen : Oracle Database 11g Release 1 Client (11.1.0.6.0)

WorkflowGen et Oracle 12c sur le même serveur

  • National et Database Character Sets sont à UTF-8

  • Oracle Database 12c Release 1 (12.1.0.2.0) Standard

WorkflowGen et Oracle 12c sur des serveurs différents

  • National et Database Character Sets sont à UTF-8

  • Serveur Oracle : 12c Release 1 (12.1.0.2.0) Standard

  • Serveur WorkflowGen : Oracle Database 12c Release 1 (12.1.0.2.0) Client pour Microsoft Windows

Méthode d'authentification

Vérifiez que le paramètre SQLNET.AUTHENTICATION_SERVICES du fichier DISQUE:\OraHome\network\ADMIN\SQLNET.ORA est défini comme NONE. Ce fichier se trouve sur votre serveur Web.

Créer un nouvel ensemble de tables (si WorkflowGen est configuré sur un ensemble de tables vide)

  1. Dans DBA studio ou à partir de SQL Plus, créez un nouvel ensemble de tables appelé WFGEN avec une taille de fichier de 100 Mo minimum.

  2. Lorsque l'ensemble de tables est créé, vous devrez définir le paramètre Database and National Character Set à UTF-8.

  3. Créez un compte utilisateur avec les paramètres suivants :

    • Ensemble de tables temporaire et par défaut : WFGEN

    • Rôle : DBA ou un accès plus restrictif. Initialement, l'utilisateur doit avoir des droits de création sur le schéma de structure (tables, index, contraintes, etc.). Mais, une fois la structure créée, seuls les droits de lecture/écriture sont nécessaires.

Configurations recommandées pour l’amélioration des performances sur Oracle

Mode « Optimizer »

Pour améliorer la performance de la base de données WorkflowGen, vérifiez le mode « optimizer » de votre base de données. Si optimizer_mode est réglé à choose (le mode par défaut sur Oracle 9i et 10g), vous devez analyser fréquemment toutes les tables de vos bases de données. Cette opération générera des statistiques qui seront utilisées par le « Optimizer » afin de choisir le meilleur mode (RULE au lieu de all_rows) pour exécuter une requête SQL. Une autre solution est de régler le mode « Optimizer » à RULE.

Optimisation des tables systèmes

Le fournisseur de données System.Data.OracleClient utilisé par WorkflowGen génère des instructions SQL sur certaines tables systèmes (all_synonyms, all_cons_columns et all_constraints). Quand ces tables contiennent beaucoup de données (par exemple, quand la base de données WorkflowGen partage les mêmes instances Oracle avec d’autres bases de données), la performance peut être affectée quand vous lancez ou complétez une demande ou une action.

Une solution pour améliorer le temps de réponse est de rediriger ces instructions SQL vers des vues/tables de portée locale, qui sont des copies filtrées de ces tables systèmes. Ces changements sont transparents pour WorkflowGen.

Pour ce faire, exécutez les instructions SQL ci-dessous (en remplaçant WFGEN_USER avec le nom du compte utilisé pour se connecter à votre base de données WorkflowGen. (Si le compte contient d’autres tables utilisées par d'autres applications, vous pouvez toujours suivre cette procédure si ces tables n’utilisent pas des synonymes.)

Note : Nous vous suggérons de supprimer (« DROP ») ces vues et tables existantes (all_synonyms, all_cons_columns et all_constraints) de votre base de données avant chaque mise à jour de WorkflowGen, et ensuite les recréer après la procédure de mise à jour.

create or replace force view WFGEN_USER.all_synonyms (owner, synonym_name, table_owner, table_name, db_link) as select null, null, null, null, null from dual;
create table WFGEN_USER.all_cons_columns as select * from sys.all_cons_columns where owner = 'WFGEN_USER';
create table WFGEN_USER.all_constraints as select owner, constraint_name, constraint_type, table_name, r_owner, r_constraint_name, delete_rule, status, deferrable, deferred, validated, generated, bad, rely, last_change, index_owner, index_name, invalid, view_related from sys.all_constraints where owner = 'WFGEN_USER'

Installation PowerShell de WorkflowGen

La procédure suivante s'applique à l'installation PowerShell de WorkflowGen, qui est compatible avec :

  • Azure SQL Database

  • MS SQL Server avec authentification SQL Server

  • Windows Server 2012 R2, Windows Server 2016 et Windows 10 x64.

Pour la base de données Oracle et / ou d'autres versions de Windows, utilisez la procédure d'installation manuelle.

Prérequis

  • Vous devez avoir une connexion internet active pour effectuer cette installation à moins que vous n’ayiez déjà téléchargé les dépendances par l’exécution du script avec l’indicateur (« script flag ») -DownloadOnly.

  • Si vous utilisez Azure SQL Database, vous devez créer et configurer la base de données manuellement; voir la section Configuration de la base de données SQL Azure.

  • Si vous utilisez MS SQL Server avec la création de la base de données WorkflowGen, l'installation requiert le module SQL Server Powershell.

    • Si SQL Server et SQL Management Studio sont installés sur votre Windows, le module SQL Server PowerShell est pré-installé.

    • Si la version 5 ou supérieure de PowerShell est installée sur votre Windows (p.ex. Windows Server 2016/Windows 10), le script d'installation va détecter et installer automatiquement le module SQL Server depuis le PowerShell Gallery.

    • Si la version 4 ou antérieure de PowerShell est installée sur votre Windows (p.ex. Windows Server 2012 R2), vous devez installer manuellement les extensions PowerShell depuis le SQL Server Feature Pack selon votre version de SQL Server ci-dessous :

      Téléchargez et installez les paquets suivants depuis le Feature Pack :

      • ENU\x64\SQLSysClrTypes.msi

      • ENU\x64\SharedManagementObjects.msi

      • ENU\x64\PowerShellTools.msi

    Note : Si les extensions PowerShell pour votre version de SQL Server ne sont pas disponibles ou le script d'installation ne détecte pas le module SQL Server PowerShell, essayez d'installer les PowerShell Extensions du SQL Server 2016 Feature Pack, ou bien essayez d'installer SQL Server 2016 Management Studio.

Notes importantes

  • Assurez-vous que la stratégie d'exécution est bien réglée (voir https://technet.microsoft.com/en-us/library/ee176961.aspx; disponible en Anglais seulement). Pour ce faire, exécutez Set-ExecutionPolicy Unrestricted dans la fenêtre de commande PowerShell. Note : Si vous préférez ne pas modifier la stratégie d'exécution, vous pouvez la contourner en exécutant le script d'installation de WorkflowGen comme suit : PowerShell.exe -ExecutionPolicy Bypass -File .\install.ps1.

  • Vous pouvez suspendre la sortie en cliquant sur le shell pendant l’exécution. Vous pouvez modifier cette option dans les options de PowerShell, ou en appuyant sur la touche ENTRÉE pour recommencer la sortie (ceci ne suspendera pas le script, qui continuera à s’exécuter en arrière-plan).

  • En format JSON, les barres obliques inverses (\) doivent être échappées comme suit :

    {
    "param" : "C:\\valid\\windows\\path"
    }
  • Vous pouvez terminer le script en tout temps en appuyant sur CTRL+C. Si effectué lors d'un téléchargement ou une procédure d'extraction, il se peut que les dossiers créés doivent être supprimés (p.ex. : \package\); sinon, le script détectera leur présence et présumera qu'ils sont complets.

  • L'installation PowerShell installera la version 10.15.3 de Node.js, iisnode et IIS Url Rewrite.

  • Pour installer une version antérieure de WorkflowGen, utilisez l'installation PowerShell pour cette version, disponible dans la section Release Notes & Downloads du Forum et base de connaissances de WorkflowGen.

Installation

  1. Ouvrez config.json dans un éditeur de texte et configurez les paramètres pour votre installation de WorkflowGen (voir Paramètres de configuration de l'installation PowerShell ci-dessous pour des informations sur chaque paramètre).

  2. Ouvrez une instance de PowerShell en tant qu'administrateur.

  3. Exécutez .\install.ps1 (avec les indicateurs de script facultatifs listés ci-dessous, si désiré).

Indicateurs de script PowerShell facultatifs

Paramètre

Description

DownloadOnly

Exemple : .\install.ps1 -DownloadOnly Cette option terminera les scripts une fois que tous les paquets seront téléchargés. Ceci est utile si vous voulez installer WorkflowGen sur un réseau qui n'est pas connecté à l'internet.

SkipParamInput

Exemple : .\install.ps1 -SkipParamInput Cette option sautera les invites à vérifier les paramètres avant l'exécution du script d'installation, si par exemple vous voulez exécuter le script install.ps1 via un autre script.

Paramètres de configuration de l'installation PowerShell

Paramètre

Description

LicenseType

Valeurs possibles : free ou full (par défaut : free) Ce paramètre spécifie la licence par lequel vous installez WorkflowGen : full remplira le paramètre SerialNumber dans le fichier web.config; free incluera la licence gratuite et sa CLUF (EULA) Note : Si vous installez par la licence complète de WorkflowGen, vous devrez copier le fichier de licence dans le dossier \bin de WorkflowGen manuellement (p.ex. : C:\Inetpub\wwwroot\wfgen\bin).

SerialNumber

Si vous installez par la licence complète, saisissez le numéro de série que vous avait été fourni.

WebAppPath

L'emplacement physique où le site WorkflowGen sera situé (par défaut : C:\Inetpub\wwwroot\wfgen) Note : Ce chemin doit se terminer par \wfgen.

ServicesPath

L'emplacement physique où les services WorkflowGen seront situés (par défaut : C:\Program Files\Advantys\WorkflowGen\Services)

NodeJSPath

L'emplacement physique où Node.js sera installé; ce paquet est requis pour certaines fonctionnalités de WorkflowGen telles que GraphQL et les webhooks

SQLServerInstance

Le nom ou l'emplacement de l'instance de la base de données SQL Server Note : Si le serveur de la base de données est le même que le serveur de l'application WorkflowGen, vous pouvez utiliser (local).

SQLLoginID et SQLPassword

Les informations d'identification de connexion utilisées uniquement pour la création de la base de données WorkflowGen; elles doivent avoir le niveau d'accès requis Note : Vous pouvez laisser ces paramètres vides si le paramètre SQLServerInstance déjà fourni a une base de données WorkflowGen entièrement fonctionnelle et à jour (y compris les utilisateurs SQL).

DBName

Le nom de la base de données WorkflowGen à utiliser ou à créer (par défaut : WFGEN) Note : Si le nom de la base de données est déjà utilisé, aucune base de données ne sera créée, et l'installation supposera que la base de données fournie est entièrement fonctionelle et à jour (y compris les utilisateurs SQL).

DBFilePath et DBLogPath

L'emplacement physique où la nouvelle base de données sera créée (applicable uniquement lors de la création d'une nouvelle base de données); si vous laissez ce chemin vide, une base de données sera créée dans le chemin par défaut de l'environnement Note : Si ces paramètres sont fournis, l'identité pour le serveur SQL doit également avoir les permissions pour ce dossier.

DBLoginID et DBPassword

Utilisateur de base de données standard (avec les permissions lecture et écriture) utilisé par l'application WorkflowGen (par défaut : WFGEN_USER); l'utilisateur de base de données est créé seulement si une nouvelle base de données est créée Note : Si vous utilisez une base de données existante, ces paramètres seront utilisés dans la chaîne de connexion du web.config, alors assurez-vous que ceux-ci correspondent à l'utilisateur et au login existants. Si vous créez une nouvelle base de données, assurez-vous que ce login n'existe pas déjà (p.ex. par une autre base de données).

IISSiteName

Le nom du site Web IIS dans lequel l'application WorkflowGen sera située; un site Web IIS sera créé s'il n'existe pas déjà (par défaut : WorkflowGen)

IISApppoolName

Le nom du pool d'application de WorkflowGen; un pool d'application sera créé s'il n'existe pas déjà (par défaut : WorkflowGenAppPool)

IISBinding

L'adresse IP qui sera liée à WorkflowGen; la valeur * représente toutes les adresses IP non attribuées (par défaut : *)

IISPort

Le port TCP/IP de WorkflowGen (par défaut : 80)

IISAuthentication

Indique quel mode d'authentification à utiliser pour l'installation initiale de WorkflowGen; les valeurs possibles sont Windows, WorkflowGen et Basic WorkflowGen utilise le module d'authentification personnalisé de WorkflowGen, qui stocke les informations d'identification dans la base de données WorkflowGen. Si cette option est sélectionnée, le mot de passe initial pour le compte spécifié dans WFGAdminUserName sera réglé à Passw0rd! et devrait être changé immédiatement. Basic utilise l'authentification IIS selon la configuration Windows courante. Avec cette option, vous pouvez créer un nouvel utilisateur Windows (WFGAdminUsername) avec un mot de passe spécifique ou bien utiliser un compte Windows existant. Windows utilise l'authentification IIS selon la configuration de Windows courante comme l'authentification Basic, mais vous devez être connecté avec le compte spécifié dans WFGAdminUsername.

WFGAdminUsername, WFGAdminPassword et WFGAdminDomain

Le premier compte d'administrateur WorkflowGen (par défaut : wfgen_admin); selon la méthode d'authentification, ce compte pourrait nécessiter un compte Windows correspondant. Un mot de passe est requis uniquement si le compte sera créé lors de l'installation.

WebsiteURL

L'URL où WorkflowGen sera accessible; cette valeur est remplie dans le web.config (par défaut : http://localhost/wfgen)

SMTPServer

L'emplacement du serveur SMTP pour WorkflowGen; cette valeur est remplie dans le web.config (par défaut : smtp.mycompany.com)

DefaultEmailSender

L'adresse email par défaut qui sera utilisé en tant qu'émetteur des notifications WorkflowGen; cette valeur est remplie dans le web.config (par défaut : workflowgen@mycompany.com)

Résolution des problèmes

Dans certaines versions et/ou configurations de Windows Server, vous pourriez rencontrer l'erreur Le module spécifié est introuvable (The specified module could not be found) pour les bibliothèques edge et edge-js lors du lancement de npm install --production en ligne de commande, ou bien en accédant aux applications Web /wfgen/graphql, /wfgen/hooks ou /wfgen/scim (voir les logs dans chaque module, situés dans leurs sous-dossiers iisnode respectifs). Dans ce cas, nous suggérons d'installer la plus récente version de Visual C++ Redistributable afin de résoudre ce problème. Les derniers téléchargements pris en charge de Visual C++ sont disponibles à l'adresse https://support.microsoft.com/fr-fr/help/2977003/the-latest-supported-visual-c-downloads.

Installation manuelle de WorkflowGen

La procédure suivante s'applique à l'installation à l'aide du pack d'installation manuelle de WorkflowGen. Vous pouvez vous procurer le pack d'installation manuelle en le demandant à votre fournisseur WorkflowGen.

Pack d’installation

Commencez par extraire le pack d’installation manuelle (.zip) dans un dossier temporaire du serveur web de WorkflowGen (ex. : DISQUE:\temp).

Contenu du pack d’installation :

  • Databases contient les scripts d’installation de bases de données pour SQL Server et Oracle

  • Inetpub contient les fichiers de l’application WorkflowGen

  • Program Files contient les fichiers des applications des services Windows de WorkflowGen

Architecture des fichiers et dossiers WorkflowGen

La structure recommandée du répertoire physique pour les fichiers et dossiers de l’application Web WorkflowGen devrait être sous DISQUE:\Inetpub\wwwroot\wfgen. Ce dossier contient les ressources statiques comme les images, les fichiers HTML, les données des processus et les applications utilisés par WorkflowGen.

  1. Copiez le contenu du dossier source Inetpub dans votre dossier de destination DISQUE:\Inetpub\wwwroot\wfgen.

  2. Copiez le contenu du dossier source Program Files\Advantys dans votre dossier de destination DISQUE:\Program Files (ex. : DISQUE:\Program Files\Advantys\WorkflowGen\Services\bin).

    Note : Si vous avez déjà une autre version de WorkflowGen installée sur le même serveur et que vous voulez préserver vos services WorkflowGen antérieurs, nous vous suggérons de choisir un autre répertoire pour la version 7 (ex. : DISQUE:\Program Files\Advantys\WorkflowGen v7).

Création de la base de données

WorkflowGen ne supporte pas le classement sensible à la casse. Vous devez donc configurer la base de données pour qu'elle soit sensible à la casse afin d'éviter les erreurs.

Création de la base de données MS SQL Server

Option 1 : Utilisez le script de création de base de données CreateWFGSQLDatabase.vbs

  1. Exécutez le script VBS de création de la base de données DRIVE:\temp\pack\Databases\MsSQLServer\CreateWFGSQLDatabase.vbs.

  2. Cliquez sur Yes pour confirmer la création de la base de données.

  3. Saisissez le nom de l’instance MS SQL Server.

  4. Saisissez le nom du catalogue (ex : WFGEN).

  5. Saisissez le nom d’utilisateur d’un compte administrateur MS SQL Server (ex : sa).

  6. Saisissez son mot de passe.

  7. Saisissez le chemin pour les fichiers de données (.mdf) et les logs (.ldf) (ex. : DISQUE:\Program Files\Microsoft SQL Server\MSSQL14.MSSQLSERVER\MSSQL\DATA).

  8. Saisissez la taille maximale des fichiers de données et des logs en Mo (ex. : 1000). Il est conseillé de modifier cette valeur plus tard dans MS SQL Server Management Studio pour ne pas limiter la taille.

  9. Saisissez le nom d'utilisateur pour la connexion à la base de données (ex. : WFEGN_USER).

  10. Saisissez un mot de passe pour cet utilisateur.

  11. Cliquez OK pour lancer la création de la base de données.

Note : Le compte utilisateur SQL Server créé dans l'étape 9 ne possédera que les permissions db_datareader et db_datawriter sur la base de données de WorkflowGen, et pourra être utilisé par la chaîne de connexion de l’application WorkflowGen pour se connecter à la base de données.

Option 2 : Créez la base de données manuellement avec des scripts SQL

  1. Ouvrez une console MS SQL Server Management Studio et connectez-vous à votre instance MS SQL Server avec un compte administrateur.

  2. Créez une nouvelle base de données (ex. : WFGEN).

  3. Créez un nouveau compte utilisateur SQL Server (ex. : WFGEN_USER).

  4. Donnez à cet utilisateur les autorisations db_datawriter et db_datareader pour la base de données WFGEN.

  5. Ouvrez le dossier source DRIVE:\temp\pack\Databases\MsSQLServer et exécutez les scripts de création de base de données SQL suivants sur la nouvelle instance de la base de données dans l'ordre suivant :

    1. Create_WFG-V7-0_SQL_Tables.sql

    2. Create_WFG-V7-0_SQL_PKeys.sql

    3. Create_WFG-V7-0_SQL_FKeys.sql

    4. Create_WFG-V7-0_SQL_Indexes.sql

    5. Create_WFG-V7-0_SQL_Triggers.sql

    6. Create_WFG-V7-0_SQL_Const.sql

Configuration de la base de données SQL Azure

La base de données SQL Azure doit être créée et configurée manuellement; voir la section Configuration de la base de données Azure.

Création de la base de données Oracle

Note : Le script fourni ne créée pas l’instance Oracle. Vous devez créer préalablement une base de données. Référez-vous à la section Installation sur la base de données Oracle.

Option 1 : Utilisez le script de création de base de données CreateWFGOracleDatabase.vbs

  1. Lancez le script DRIVE:\temp\pack\Databases\Oracle\CreateWFGOracleDatabase.vbs.

  2. Cliquez Yes pour confirmer la création de la base de données.

  3. Saisissez l’instance Oracle (ex. : WFGEN).

  4. Saisissez le compte administrateur (ex. : WFGEN_USER).

  5. Saisissez son mot de passe.

  6. Cliquez OK pour lancer la création de la base de données.

Créez la base de données manuellement avec des scripts SQL

  1. Ouvrez DBA studio, SQL Plus ou SQL Developer.

  2. Connectez vous à l’instance Oracle avec le compte administrateur que vous avez créé.

  3. Ouvrez le dossier DISQUE:\temp\pack\Databases\Oracle et exécutez les scripts dans l’ordre suivant :

    1. Create_WFG-V7-0_Oracle_Crebas.sql

    2. Create_WFG-V7-0_Oracle_Const.sql

Création du compte administrateur de WorkflowGen

WorkflowGen nécessite un compte Windows NT ou Active Directory valide. Ce compte sera utilisé pour administrer WorkflowGen mais ne nécessite pas de droit d’administration NT ou Active Directory.

  • Vous pouvez utliser un compte existant ou en créer un nouveau (ex. : Domain\wfgen_admin).

  • Si vous utilisez un compte différent que wfgen_admin, vous devrez modifier sa valeur dans la base de données pour l’utilisateur WorkflowGen Administrator. Ouvrez le contenu de la table Users, retrouvez l’enregistrement avec la valeur wfgen_admin pour la colonne USERNAME, puis changez sa valeur avec le nom d’utilisateur que vous aurez choisi.

Fichier de configuration de WorkflowGen

  1. Ouvrez et éditez le fichier de configuration de WorkflowGen DRIVE:\Inetpub\wwwroot\wfgen\web.config.

  2. Mettez à jour la chaîne de connexion à la base de données.

    • MS SQL Server :<add name="MainDbSource" connectionString="Data Source=localhost;Initial Catalog=WFGEN;User ID=WFGEN_USER;Password=Admin123!;" providerName="System.Data.SqlClient" />

    • Base de données Azure SQL : Voir la section Intégration Azure.

    • Oracle : <add name="MainDbSource" connectionString="Data Source=WFGEN;User ID=WFGEN_USER;Password=Admin123!;" providerName="System.Data.OracleClient" />

  3. Mettez à jour le nom d’utilisateur du compte WorkflowGen Administrator pour autoriser l’accès au panneau de configuration (ex. : <add key="ApplicationConfigAllowedUsersLogin" value="wfgen_admin" />).

  4. Indiquez un serveur SMTP ou la passerelle SMTP (ex. : <add key="ApplicationSmtpServer" value="smtpservername" />).

  5. Indiquez l’adresse de l’application (ex. : <add key="ApplicationUrl" value="http://yoursite/wfgen" />).

  6. Indiquez une adresse par défaut pour l’expéditeur des notifications (ex. : <add key="EngineNotificationDefaultSender" value="workflowgen@company.com" />).

Installation des services Windows de WorkflowGen

Notes

  • L’utilisateur ou l’identité utilisé pour exécuter les services Windows de WorkflowGen doit être un administrateur, faire partie du groupe d’administrateurs, ou être un compte système de Windows (par exemple, Local System). Pour vérifier cela, exécutez services.msc.

  • Si vous avez spécifié un chemin d’installation personnalisé, vous devez changer le chemin dans le script DISQUE:\Program Files\Advantys[CustomWorkflowGen]\Services\bin\winsvc-install.cmd (ex. : %windir%\Microsoft.NET\Framework\v4.0.30319\InstallUtil.exe /i "C:\Program Files\Advantys\Custom WorkflowGen]^\Services\bin\WfgDirectoriesSyncService.exe").

  • Si vous installez ces services avec des services WorkflowGen antérieurs sur le même serveur, vous devez spécifier un nouveau nom pour le service (ex. : WorkflowGenEngineServiceV7) pour les services Engine et Directory dans leurs fichiers de configuration ([WfgWorkflowEngineService.exe].config : <add key="ServiceName" value="WorkflowGenEnginerServiceV7"></add>) et fichiers script (winsvc-install.cmd : renommez tous les instances de [WorkflowGenEngineService] à [WorkflowGenEngineServiceV7]). (Voir la section Configuration de plusieurs instances de WorkflowGen pour plus de renseignements et des instructions pour configurer plusieurs instances de WorkflowGen sur le même serveur.)

  1. Éditez le fichier de configuration du service moteur DISQUE:\Program Files\Advantys\WorkflowGen\Services\bin\WfgWorkflowEngineService.exe.config.

  2. Indiquez le chemin du fichier de configuration de WorkflowGen (ex. : <add key="WebConfigPath" value="DISQUE:\inetpub\wwwroot\wfgen\web.config"/>).

  3. Éditez le fichier de configuration du service de synchronisation d’annuaire DISQUE:\Program Files\Advantys\WorkflowGen\Services\bin\WfgDirectoriesSyncService.exe.config.

  4. Indiquez le chemin du fichier de configuration de WorkflowGen (ex : <add key="WebConfigPath" value="DISQUE:\inetpub\wwwroot\wfgen\web.config"/>).

    Note : Il se peut que WfgWorkflowEngineService.exe et WfgDirectoriesSyncService.exe soient bloqués. Pour vérifier, faites un clic droit sur eux et choisissez Propriétés. Si la section Sécurité est affichée en bas dans l’onglet Général, ces exécutables sont bloqués; dans ce cas, cliquez sur Débloquer.

  5. Exécutez le fichier DISQUE:\Program Files\Advantys\WorkflowGen\Services\bin\winsvc-install.cmd.

Configuration des droits d’accès aux fichiers

Droits des fichiers

Les droits des fichiers peuvent être configurés de la manière suivante pour les utilisateurs de WorkflowGen :

  • Répertoire DRIVE:\Inetpub\wwwroot\wfgen : permission de modification pour tous les utilisateurs

Selon votre méthode d'authentification (voir la section Sécurité), l'identité de l'application WorkflowGen peut être :

  • Les utilisateurs Windows correspondants

  • L'identité de l'application groupe ASP.NET ou IIS

Configuration de IIS

Création du groupe d'applications

On recommande d’isoler WorkflowGen d’autres applications en créant son propre groupe d’applications et en associant toutes les applications déclarées avec le nouveau groupe d’applications.

IIS 8.0

  1. Cliquez sur Application pools. Dans le volet de droite, faites un clic droit sur Add application pool, sélectionnez-le et donnez-lui un nom (ex. : WorkflowGen).

  2. Sélectionnez la version .NET Framework 4.

  3. Sélectionnez Integrated pipeline mode.

  4. Cliquez sur OK.

Création du site Web (si WorkflowGen est configuré sur un nouveau site Web)

IIS 8.0

  1. Lancez IIS Manager et déployez l'arborescence sous le nom du serveur IIS sur lequel sera créé le nouveau site.

  2. Faites un clic droit sur l'icône Sites et sélectionnez Add Web Site. Inscrivez le nom du site, sélectionnez son groupe d'applications (s'il ne s'agit pas du groupe par défaut), et inscrivez le chemin du répertoire racine (cliquez sur Browse et sélectionnez le dossier \wwwroot, habituellement DISQUE:\Inetpub\wwwroot\wfgen).

  3. Sélectionnez le lien comme http ou https (https nécessite un certificat SSL). Sélectionnez un port (80 par défaut) et (ou) un port hôte. Veuillez contacter l'administrateur IIS pour revoir vos options pour la configuration appropriée du site Web.

Configuration du site Web

IIS 8.0

Document par défaut

Le type de document par défaut default.aspx doit être créé s'il n'existe pas. Par défaut, ce document devrait exister sur un serveur IIS exécutant .NET.

Pour vérifier ceci, cliquez sur l'icône du site, et assurez-vous que le volet de droite affiche Features view (un onglet au bas du volet vous permet de basculer entre Features et Content). Double-cliquez sur l'icône Default document. Si default.aspx est absent de la liste, ajoutez-le au début de la liste à séparations par virgules affichées. Pour améliorer les performances, vous pouvez déplacer default.aspx vers le haut de la liste, s'il n'y est pas déjà.

Authentification

  1. Cliquez sur l'icône du site, et assurez-vous que le volet de droite affiche Features view.

  2. Double-cliquez sur l'icône Authentication.

  3. Faites un clic droit sur Anonymous authentication et sélectionnez Disable.

  4. Faites un clic droit sur Basic authentication et sélectionnez Enable. Vous pourrez changer la méthode d'authentification en suivant les instructions de la section Sécurité.

Création de l'application WorkflowGen

IIS 8.0

  1. Dans le répertoire \wwwroot, faites un clic droit sur wfgen et sélectionnez Convert to application.

  2. Sélectionnez le groupe d'applications WorkflowGen s'il n'est pas la valeur par défaut, puis cliquez sur OK.

Création d'applications et de services de workflow

Les applications \wfgen\ws et \wfgen\WfApps\WebForms doivent être créées. Répétez les étapes que vous avez suivi pour \wfgen dans la section précédente.

Restrictions ISAPI et CGI

Si vous utilisez IIS 8 ou supérieur et si votre groupe d’applications est configuré en mode Classic Managed Pipeline, assurez-vous que ASP.NET v4.0.30319 est réglé sur Allowed dans la liste ISAPI and CGI Restrictions dans IIS.

Webhooks entrants et GraphQL

Pour utiliser les API facultatives des webhooks entrants (« incoming webhooks ») et de GraphQL, vous devez d’abord installer les prérequis suivants :

Pour activer les webhooks entrants :

  1. Dans IIS, convertissez /wfgen/hooks en application avec un pool d’applications en .NET 4 (mode pipeline intégré), et ensuite configurez l’application webhook en mode d’authentification anonyme.

    Note : Si votre WorkflowGen est configuré avec l’authentification applicative WorkflowGen ou une authentification personnalisée, vous devez supprimer le module d’authentification du fichier /hooks/web.config.

    Authentification applicative WorkflowGen :

    <system.webServer>
    <modules>
    <remove name="ApplicationSecurityAuthenticationModule" />
    </modules>
    </system.webServer>

    Authentification personnalisée :

    <system.webServer>
    <modules>
    <remove name="MyCustomAuthModule" />
    </modules>
    </system.webServer>
  2. Mettez à jour le fichier web.config de WorkflowGen avec le paramètre suivant utilisé par les webhooks entrants :

    <add key="HooksDebugEnabled" value="N" />

Pour activer WorkflowGen GraphQL :

  1. Dans IIS, convertissez /wfgen/graphql en application avec un pool d’applications en .NET 4 (mode pipeline intégré).

  2. Configurez le mode d’authentification de l’application GraphQL :

    • Pour l’authentification de base : Activer l’authentification de base.

    • Pour l’authentification applicative WorkflowGen :

      • Assurez-vous que l’authentification applicative WorkflowGen est déjà appliquée à l’application web /wfgen,

      • Activez l’authentification anonyme.

Note : Après l’activation de GraphQL ou les webhooks entrants, les DLL de WorkflowGen seront utilisés par Node.js et ils seront donc verrouillés et ne pourront pas être modifiés. Si vous voulez les modifier, il sera nécessaire d’arrêter IIS.

Services Windows WorkflowGen

Service du moteur WorkflowGen

L'exécution automatique des tâches (par exemple, la gestion des exceptions et notifications de retard) est assurée par ce service Windows. Ce service est installé par l’InstallShield Wizard d’installation et il est démarré automatiquement après l’installation. (Référez-vous à la section Installation des services Windows de WorkflowGen en cas d’utilisation de la procédure manuelle d’installation.)

Si des erreurs ont lieu pendant l'exécution du service, ces erreurs se trouveront dans l'Event Viewer de Windows (source : WorkflowGenEngineService), lequel est accessible sous Administrative Tools de Windows. Tous les messages relatifs à ce service seront affichés dans la section Windows Logs / Application.

Pour gérer l'exécution de ce service Windows, ouvrez Administrative Tools / Services, puis choisissez et ouvrez WorkflowGen Engine (WorkflowGenEngineService).

Service de synchronisation des annuaires WorkflowGen

La synchronisation automatique des utilisateurs et groupes est assurée par ce service Windows. Ce service est installé par l’InstallShield Wizard d’installation et il est démarré automatiquement après l’installation. (Référez-vous à la section Installation des services Windows de WorkflowGen en cas d’utilisation de la procédure manuelle d’installation.)

Si des erreurs ont lieu pendant l'exécution du service, ces erreurs se trouveront dans l'Event Viewer de Windows (source : WorkflowGenEngineService), lequel est accessible sous Administrative Tools de Windows. Tous les messages relatifs à ce service seront affichés dans la section Windows Logs / Application.

Pour gérer l'exécution de ce service Windows, ouvrez Administrative Tools / Services, puis choisissez et ouvrez WorkflowGen Directory Sync (WorkflowGenDirSyncService).

Activation de la licence

Aperçu

Il vous faudra une licence d’essai, Développeur ou Entreprise pour activer la licence de WorkflowGen.

Il vous faudra un numéro de série pour activer les versions Développeur et Entreprise de WorkflowGen. Si vous n'en disposez pas, veuillez contacter votre revendeur.

Comment activer WorkflowGen

Installer le fichier de licence

  1. Supprimez tous les fichiers .lic existants du dossier DISQUE:\Inetpub\wwwroot\wfgen\bin.

  2. Copiez votre fichier .lic dans le dossier DISQUE:\Inetpub\wwwroot\wfgen\bin.

  3. Assurez-vous que le fichier .lic hérite des paramètres de sécurité.

Ajouter le numéro de série au fichier web.config

Pour les versions Développeur et Entreprise de WorkflowGen, vous devez modifier le fichier web.config qui se trouve dans le répertoire DRIVE:\Inetpub\wwwroot\wfgen.

  1. Modifiez le fichier \inetpub\wwwroot\wfgen\web.config.

  2. Inscrivez votre numéro de série sous la valeur du paramètre ApplicationSerialNumber.

Licence par utilisateur

Si vous avez une licence par utilisateur, vous ne pouvez pas dépasser le nombre d’utilisateurs supporté par votre licence sinon un message d’erreur sera affiché, mais la gestion des utilisateurs du module d’administration est toujours accessible.

Dans le cas où vous souhaiteriez importer des utilisateurs depuis votre annuaire d’entreprise (Active Directory, LDAP, etc...) et parce qu’uniquement les utilisateurs avec le statut Actif sont prises en compte, vous pouvez choisir selon les différents cas de figure ci-dessous :

  • Si votre annuaire d’entreprise contient moins d’utilisateurs que le maximum d’utilisateurs supportés par votre licence WorkflowGen, alors vous pouvez importer tous vos utilisateurs avec l’option Statut par défaut d’un nouvel utilisateur définit comme Actif.

  • Si votre annuaire d’entreprise contient plus d’utilisateurs que le maximum d’utilisateurs supportés par votre licence WorkflowGen, alors vous pouvez importer tous vos utilisateurs avec l’option Statut par défaut d’un nouvel utilisateur définit comme Inactif et décider d’opter pour l’une des deux options suivantes :

    • Si vous désirez activer manuellement les utilisateurs autorisés à utiliser WorkflowGen, vous devez décocher l’option Auto-activation. Dans ce cas, aucun utilisareur ne sera capable d’accéder à WorkflowGen tant que son compte ne sera pas activé depuis le module d’admnistration de WorkflowGen.

    • Si vous ne voulez pas vous soucier de l’activation des comptes, vous pouvez laisser l’option Auto-activation cochée. Dans ce cas, les utilisateurs qui se connecteront pour la première fois seront activés jusqu’à ce que le maximum d’utilisateurs autorisés par la licence WorkflowGen ne soit atteint.

Tests

Adresses Web App

Vérifiez si les liens suivants aboutissent avec le compte utilisateur wfgen_admin :

  • Portail utilisateur : http://[votresite]/wfgen

  • Module d’administration : http://[votresite]/wfgen/admin

S'il ne vous est pas possible d'ouvrir une session, vérifiez le fichier web.config dans le dossier racine de l'application WorkflowGen (habituellement DISQUE:\Inetpub\wwwroot\wfgen) et validez que la chaîne de caractères de connexion MainDbSource comporte les informations de connexion correctes de la base de données, y compris le serveur, le nom de la base de données, l'ID utilisateur et le mot de passe.

Essai d'exemples de processus

Vous pouvez créer un nouveau processus à partir des exemples de processus intégrés.

Paramétrages supplémentaires

Vous pouvez modifier la configuration de la sécurité (comme la méthode d’authentification) en suivant la section Sécurité de ce document.

Notes

  • Tous les paramètres de configuration requis de WorkflowGen ne sont pas définis dans cette configuration. Il est recommandé de mettre à jour tous les autres paramètres dans le panneau de configuration de WorkflowGen via le module d'administration après cette installation. Pour plus de renseignements, référez-vous au Guide d'administration WorkflowGen.

  • Vous pouvez configurer le fuseau horaire et la langue des nouveaux utilisateurs via le panneau de configuration du module d'administration. Vous pouvez également accéder à la configuration des modules directement via l'URL http://[VOTRESITE]/wfgen/admin/Config.aspx une fois l'installation terminée.

  • Le fuseau horaire affecté aux nouveaux utilisateurs peut être modifié depuis l’onglet Général du Panneau de configuration de WorkflowGen.

  • La langue par défaut des nouveaux utilisateurs peut être modifiée depuis l’onglet Administration du Panneau de configuration de WorkflowGen.